Le concerto.

....................Sommaire....................... ...............Forum............................. ................Sondage............................... ....................Nous contacter.....................

 

I. Définition.

C'est une composition musicale qui oppose ou fait dialoguer un ou plusieurs instruments solistes avec une formation musicale plus importante. Deux étymologies sont à retenir:

a) En italien : concortare signifie se rejoindre, se réunir d'ou à l'origine l'idée de réunir les instruments "Les concerti a piu stromente".

b) En latin: concertare signifie lutter, s'opposer.

On distingue le CONCERTO GROSSO et le CONCERTO DE SOLISTE.

II. LE CONCERTO GROSSO.

L'orchestre comprend un petit groue de solistes (souvent au nombre de 3) appelé Concertino.
Il comprend également un grand groupe (le reste de l'orchestre) appelé Ripieno ou Grosso.
Le concerto Grosso se caractérise par la présence de nombreux mouvements avec une alternance de tempi contrastés. Oeuvre conseillée à écouter: concerto n°8 de Corelli; concerto da chiesa pour la nuit de Noël).
L'origine du concerto grosso vient probablement au XVIème siècle avec le concerto da chiesa (concert d'église avec chants et accompagnement instrumental) puis au XVIIème siècle le concerto da camera (concert de chambre pour voix et instruments profane, c'est à dire non religieux, se donnait en privé. Les mouvements portent alors des noms de danses). Par exemple chez Corelli, les n°1 à 8 sont déglise, les n°9 à 12 sont de chambre et tous purement instrumentaux.
parmi les grands compositeurs qui ont écrits des concerto grosso, on peut retenir Corelli(1653-1713), Torelli(1658-1709), JS BACH(1685-1750) avec ses Brandebourgeois, Haëndel(1685-1759) et même Bartok.

III. Le concerto de soliste.

a) Caractéristiques.

Il y a conversation entre un soliste et l'orchestre.
3 mouvements; Allegro, Adagio ou Andante et Allegro. Dans ces 3 mouvements, le compositeur met en évidence les qualités du soliste;
- sa virtuosité (1er et 3ème mouvements par des traits brillants,
- sa sensibilité (2ème mouvement).

b) Origines.

  • La musique vocale dans laquelle un chanteur soliste dialogue avec des instruments; c'est le madrigal du XVIème siècle.
  • Jean Baptiste LULLY(1632-1689) qui met en scène en 1666 un violoniste seul qui "converse" avec l'orchestre.
  • Corelli(1658-1709) et surtout Antonio VIVALDI(1678-1741) qui fixe la structure du concerto reprise par d'autres compositeurs. Cette structure sera adoptée par Mozart et Haydn qui établissent le plan du concerto dit "CLASSIQUE" en 3 mouvements.
1er mouvement : Allegro qui comprend en général:
a) une exposition : 2 thèmes sont successivement présentés par l'orchestre et le soliste
b) un développement : dialogue entre solo et tutti
c) une réexposition : des thèmes qui annoncent la cadence pendant laquelle le soliste improvise (jusqu'au XIXème siècle).

2ème mouvement : Adagio de forme lied (sensibilité et nuances d'interprétation)

3ème mouvement : Allegro virtuose de forme RONDO

Au XIXème siècle, le nombre de mouvements varie; jusqu'à 4 chez BRAHMS, 6 chez LISZT, le concerto en vient à ressembler à la symphonie.
Au XXème siècle, le ocncerto pour soliste met en valeur "l'évolution" technique de la pratique instrumentale, on revient à une forme classique.